SECURITE

 

 

 Message de la commission nationale escalade


Le Code du Sport charge chaque fédération délégataire d'édicter les règles de pratique de son sport. Ces textes servent notamment de référence en cas de litige juridique. A la FFCAM, il nous est donc difficile d'ignorer les évolutions réglementaires imposées par la FFME.

 

 

Or, cette dernière a modifié récemment les règles d'encadrement en escalade : les séances, les cours ou les sorties d'escalade encadrés doivent désormais l'être par un cadre titulaire d'un brevet fédéral adapté au site de pratique choisi, et à jour de sa formation continue (ou par un professionnel).

 

 

 

Par exemple, une sortie d'initiation à l'escalade en falaise équipée doit être encadrée par un cadre titulaire au minimum du brevet d'initiateur SNE, à jour de recyclage.

Cette nouvelle réglementation ne s'applique pas aux séances ou aux sorties en autonomie, ne visant pas à l'apprentissage. Mais elle impose de fait aux clubs, d'une part de disposer d'encadrants brevetés, et d'autre part d'attester la formation à l'autonomie de leur pratiquants (pour justifier qu'ils ne sont plus en situation d'apprentissage).

Un président de club est juridiquement responsable des actions menées dans le cadre de son association. Ce changement de réglementation  incite fortement les dirigeants des clubs  à certifier l'autonomie de leurs adhérents, en utilisant les outils mis à leur disposition par la FFCAM : le livret d'escalade et la déclaration d'UF autonomie sur l'extranet.

 

 

 

Actuellement, environ 30 000 adhérents de la FFCAM, déclarant pratiquer l'escalade, ne sont pas référencés comme étant autonomes. Cette situation n'est pas viable, ni pour la fédération, ni pour ses clubs !

Pour tout renseignement : Olivier GROBON
DTR escalade AURA
06 83 21 67 86

 

 

La dernière lettre d'informations de la

 FFME est ici

 

 

 

Fiche technique :

 

Pratiquant-Highline

 

Syndrome-harnais

 

Informations supplémentaires